La communication du Père Noël

C’est devenu la grande tradition du mois de décembre. Tous les ans, différents sites Internet nous proposent d’en savoir plus sur l’homme qui fait rêver les petits comme les grands : le Père Noël ! En cette fin d’année, les articles de blog à son égard, les tweets et les publications Facebook se multiplient. Chacun prétendant en savoir toujours plus sur cet individu mystérieux. Google et Norad nous ressortent même leurs dispositifs des plus sophistiqués pour traquer celui que l’on surnomme “Le Vieux”.

Mais que sait-on réellement sur le Père Noël ? N’en sommes-nous pas finalement réduit à croire ce qu’une poignée de médias veut bien nous laisser entendre ?

Chez Lamour du Web, pas question de remettre en cause la magie de Noël, bien au contraire ! Vos geeks préférés sont même persuadés que le vieux barbu contrôle à merveille sa communication. Le Web ne lui fait pas peur, il est d’ailleurs devenu un expert dans ce domaine. Les lutins seraient même dans la combine…

Entre virtualité et buzz programmé, nous vous révélons les dessous d’une stratégie Web parfaitement orchestrée.

La stratégie du Père Noël

Preuve que le marketing fait bien son travail, nous avons tous en tête des spots Tv où le Père Noël nous vante les mérites d’un super produit, par exemple les publicités pour Coca Cola, M&M’s ou encore Kinder. Rappelez-vous, nous l’avons aussi vu il y a quelques années jouer les acteurs dans un spot pour Canal Satellite. Il tentait alors de nous vendre des abonnements pour avoir toujours plus de chaînes, chaînes qui diffusent l’ensemble des spots Tv où il est justement présent ! Simple coïncidence ou stratégie démoniaque ?!

A l’agence, nous nous sommes demandés si le gros bonhomme joufflu arrivait aussi bien à gérer et à maîtriser sa communication sur le Web que dans le monde réel.

Santa-boît-du-Coca-pendant-la-distribution-de-cadeaux

Il est fort, très fort le barbu

Après des semaines d’enquête, nous devons avouer qu’il est très fort l’ancien, tout le monde parle de lui en ce moment sur le Web. Avec l’arrivée des fêtes, rien de plus normal nous direz-vous. Alors oui, ça semble logique mais pour être visible sur Internet et pour que la terre entière parle de vous, croyez-en notre expérience, c’est pas si facile !

Là où le Père Noël a eu le nez fin, c’est qu’il a tout de suite cru au pouvoir du digital. Ça fait déjà un moment qu’il est présent sur le Web et ça a son importance. Il faut dire que Papi a tout fait dans les règles, il s’est d’abord doté de plusieurs sites Internet pour raconter son histoire, d’où il vient, ce qu’il fait, parler de ses copains les lutins etc, en gros poser les bases de son entreprise de distribution de cadeaux.

A côté de ça, il a commencé à faire parler de lui sur la toile en sollicitant des blogeurs pour qu’ils écrivent des articles sur lui. Tout le monde est gagnant, le Père Noël entretient sa notoriété et donc son carnet de commande et les blogs bénéficient d’un trafic élevé car le barbu intéresse.

Mais le plus gros livreur de cadeaux au monde ne s’arrête pas là, il utilise tous les canaux qu’offre le digital : ventes en ligne avec livraison le 25 décembre, Facebook (un nombre impressionnant de pages professionnels, des groupes de discussions), Twitter, Instagram, Pinterest, Google+, chaînes Youtube (vidéos, publicités, playlist de Noël etc). Tout est mis en oeuvre pour que sa présence Web soit la plus efficace possible.

Joyeux Noël quand même

Le contrat semble rempli puisque Papa Noël enregistre cette année encore des milliards de commandes. Une petite entreprise qui ne connaît pas la crise.

Bref, nous pourrions discuter du joufflu pendant des heures ou bien même nous servir de lui, de son image ou de ce qu’il représente pour écrire un article comme des milliers de blogueurs, tout ça pour nous apporter plus de trafic à l’approche des fêtes. Nous préférons naturellement rester neutre et vous laisser seul juge de cet article de Noël (pas) comme les autres.

 

Restons connectés

Recevez nos derniers articles sur l'actualité du web en vous inscrivant à notre newsletter.